1. ADAJ Finistère
  2. Adhérer pour quoi faire?
  3. Ambassadeur de la marque Finistère
  4. Arrhes
  5. J'ai 30 ans (ou 40, 60, 80!), est-ce que je peux venir?
  6. LFAJ
  7. Que faire quand il pleut?
  8. Que faire quand il fait beau?
  9. Que faire quand on est à pied?
  10. Règlement intérieur

1. ADAJ Finistère

L'Association départementale des auberges de jeunesse du Finistère (ou Adaj Finistère) existe depuis 1951. Elle gère les auberges de jeunesse de Brest, Concarneau, l'île de Batz et Morlaix.

Chacune de ces auberges a sa propre ambiance, mais toutes sont idéalement situées au bord de l'eau et trois d'entre elles sont en bordure du GR34, le fameux sentier des douaniers, long de 1700 km.

2. Adhérer pour quoi faire?

L'adhésion est obligatoire, même pour une seule nuit. Les auberges de jeunesse sont des associations et proposent leurs services à leurs adhérents. L'adhésion est donc une forme de cotisation collectée par les auberges de jeunesse et reversée à sa ligue ou à sa fédération.

L'adhésion LFAJ (ligue à laquelle appartiennent les auberges du réseau de l'Adaj Finistère) est valable un an de date à date, dans toutes les auberges de jeunesse de France et à l'international.

Toutes les cartes d'auberges de jeunesse (LFAJ, FUAJ ou internationales) sont acceptées. La présentation de votre carte d'adhérent d'auberge de jeunesse est obligatoire sans quoi l'achat d'une carte LFAJ sera requis dans notre auberge.

3. Ambassadeur de la marque Finistère

L'Auberge de jeunesse de Brest est ambassadrice de la marque Finistère. À ce titre, elle s'est engagée «à mettre en œuvre la vision de la marque Finistère en favorisant la solidarité entre les hommes et le territoire, les passerelles entre les générations et la préservation des patrimoines naturels et culturels du Finistère».

En outre, elle s'est engagée «à partager et promouvoir les valeurs de la marque:
•faire vivre l'ouverture et les échanges;
•avoir comme moteurs la solidarité et l'exemplarité;
•exprimer la créativité et l'innovation».

Pour la marque Finistère, et pour l'Auberge de jeunesse de Brest, «L'Homme s'épanouit s'il évolue et s'adapte à son environnement». Pour servir cette vision, le Finistère «agit comme moteur naturel de changement».

4. Arrhes

Les arrhes constituent un règlement partiel préalable à votre séjour. Elles nous permettent de confirmer votre option et de réserver votre séjour. Pour être sûr de pouvoir venir à la période qui vous intéresse, pensez donc à confirmer votre réservation rapidement.

Premier à confirmer l'option par le versement d'arrhes, premier servi!

5. J'ai 30 ans (ou 40, 60, 80 !), est-ce que je peux venir?

La jeunesse, c'est dans la tête!

Une fois ceci posé, tout est dit ou presque! Bien sûr que vous pouvez venir, quel que soit votre âge. Jeunes, très jeunes et moins jeunes sont tous les bienvenus dans notre Centre.

Toutefois, pour respecter la législation, les mineurs de moins de 16 ans non accompagnés ne sont pas acceptés.
Pour les mineurs de 16 à 18 ans, il est possible de résider dans notre Auberge sous réserve de fournir une autorisation parentale dûment complétée et une copie de la carte d'identité du tuteur légal.

6. LFAJ

La Ligue française des auberges de jeunesse est une association loi 1901. Créée en 1930 à l'initiative de Marc Sangnier, elle est inspirée des auberges de jeunesse créées par Richard Schirrmann dès 1911, à la suite du mouvement berlinois des Wandervogel («oiseaux migrateurs»), apparu en 1895.

Actuellement, les auberges de jeunesse françaises peuvent choisir d'être soit adhérentes de la LFAJ, soit affiliées à la Fédération unie des auberges de jeunesse (FUAJ), créée en 1956.

Les quatre auberges du réseau de l'Adaj adhèrent à la LFAJ.

7. Que faire quand il pleut?

D'abord, il ne pleut jamais en Bretagne, c'est bien connu. Il n'y a que les esprits chagrins ou jaloux pour prétendre qu'il pleut par chez nous. Toutefois, il arrive que le fond de l'air soit particulièrement humide. Que faire alors?

•(À notre avis : La même chose que quand il fait beau...)
•Pour les courageux que rien n'arrête : une bonne cape de pluie et à eux les chemins de randonnée désertés par les touristes solubles!
•Pour les plus dubitatifs, il reste toute la partie culturelle : en général, dans les musées (par exemple au musée de la Marine), il ne pleut pas et on peut y passer du temps. Il est même souvent possible d'y apprendre des choses.
•Vous pouvez aussi choisir d'aller vous initier au tournage de crêpes. Vous apprendrez ainsi ce que sont le billig, le rozel et le spanel et vous pourrez épater vos amis à votre retour!
•Et pour ceux qui aiment l'eau quand c'est eux qui la choisissent, il y a toujours la possibilité d'aller piquer une tête au Spadium au Relecq-Kerhuon. C'est à deux pas (allez... trois!). Avec ses quatre bassins et son eau à 30-32°C, il y en a pour tous les goûts!

8. Que faire quand il fait beau?

Il fait beau. Nous comprenons votre déception. Mais ce n'est pas un drame! Vous allez pouvoir arpenter les sentiers de randonnée sans cape de pluie!

•À vous les visites en extérieur!
•À vous les calvaires, les lavoirs anciens, la fête du cidre où vous aurez le plaisir de le déguster pressé artisanalement sous vos yeux!
•À vous le circuit des fresques, les promenades en mer sur un vieux gréement, les hésitations entre crêpes et plateaux de fruits de mer, les festivals!
•À vous la tournée des phares, la tyrolienne au-dessus des flots, la visite des lits-clos, la découverte de la Mara des bois!

Et ça ne vous empêche même pas d'aller visiter les musées.

9. Que faire quand on est à pied?

Vous êtes venu sans votre voiture? Bravo! Vous verrez que les possibilités du piéton sont grandes dans notre beau département, et qu'avec un peu d'organisation, vous pourrez aller loin en profitant des paysages.

Pour les fans de la « petite reine », il est possible d'aller louer des vélos : VTT, VTC, vélos électriques, il y en a pour tous les goûts et pour tous les mollets!

Avec les réseaux de Bibus (transports urbains de BMO) et de Penn-ar-Bed (lignes du Conseil général du Finistère), sillonnez Brest, son territoire et même le Finistère à des coûts très avantageux!

10. Règlement intérieur

Qu’on se le dise! Une auberge de jeunesse n’est pas un lieu où l’on fait n’importe quoi, n’importe quand, n’importe comment! Le respect, chez nous, c’est sacré! Tous nos passagers sont donc priés de respecter:

•les autres (le personnel de l'auberge, les autres passagers, les voisins);
•la structure (on ne dégrade ni la structure ni son environnement);
•les lois (tabagisme et drogue sont formellement interdits, y compris dans le jardin);
•l'environnement (on éteint les lumières quand on sort, on ne laisse pas couler l'eau pour rien, on jette ses papiers dans les poubelles et pas à côté...).

Bref, on se comporte comme une personne fréquentable. Et tant qu’à y être, on continue même quand on n’est pas à l’auberge!

Quand on est à l’auberge, on est censé se conformer au règlement intérieur, alors c’est quand même mieux de l’avoir lu avant: il est affiché dans l'entrée.

retour en haut de : Questions / Réponses à l'association des auberges de jeunesse du Finistère